Accueil Recherche Plan du site Imprimer Afficher le flux RSS Informations

Historique

 

Bien que faisant partie des plus petites communes du district de Nyon, Vich a de tout temps constitué un lieu de passage privilégié. A l'époque romaine, l'antique Vy de l'Etraz traversait le village d'Est en Ouest et la « Route des Bourguignons », l'actuelle route de Begnins, reliait le lac au Jura. Cette situation particulièrement propice au commerce fit de Vich un des premiers centres vaudois de la métallurgie médiévale.

D'une longueur d'environ 5 km pour une largeur de 800 mètres à son point le plus large, Vich justifie pleinement son surnom de Chili du district. En longeant la Serine, cette rivière dont le cours naturel traverse la commune du nord au sud, vous atteindrez, à mi-parcours, le centre du village, son église romaine et sa Grand'Rue. 

Situé à 458 mètres, on imagine difficilement qu'il y a environ 15'000 ans, il était recouvert par le glacier du Rhône et culminait à 1500 mètres, soit presqu'au sommet de la Dôle ! Pour les premières preuves de la présence de l'homme dans les environs, il faut attendre la découverte à Vich en 1879 de deux pierres à écuelles datant de l'âge de la pierre polie (5000-2000 av. J.-C.).
 


 

Le village

Le village de Vich s'articule autour de sa monumentale fontaine, symbole du développement considérable de la région ces dernières décennies.

En contrebas, la Place Marcel Poncet (1894-1953) rend hommage au personnage célèbre du village, le peintre et verrier qui fut l'ami de Hodler et de Hermanjat. Un coq en bronze, oeuvre de jeunesse de son fils le sculpteur Antoine, semble vous désigner la direction de l'Eglise Saint Martin, qui trône de l'autre côté du rond-point, sentinelle du passé protégeant les vignes de la circulation.

Probablement édifiée au XIe siècle, l'Eglise apparaît dans l'Histoire lors de sa donation par les Seigneurs de Begnins à l'Abbaye de Bonmont en 1165. Elle devient temple réformé en 1536, à la suite de la conquête du Pays de Vaud par les Bernois. Vous y admirerez de magnifiques vitraux datant de 1920 et une stèle romaine dans le pilier droit du choeur. 

 

 

En longeant l'auberge communale, vous déboucherez dans la Grand'Rue où les maisons villageoises rénovées avec goût témoignent du passé bernois de Vich. La promenade vous conduira dans les vignes où vous jouirez d'un paysage typique de la Côte alliant belles demeures viticoles et vue sur le lac et les Alpes.